Édouard Januel, Renata Ursu, Ali Alkhafaji, Athina Marantidou, Jennifer Doridam, Christine Levy-Piedbois, Antoine Carpentier

14
Apr 1, 2015
Revue Neurologique
DOI :
10.1016/j.neurol.2015.01.280
Article PDF show_chart
Introduction Malgre le traitement actuel, le pronostic du glioblastome reste sombre. Recemment, les inhibiteurs de l’angiotensine 2 ont demontre des proprietes anti-angiogeniques et antitumorales dans plusieurs modeles de cancers. Objectifs Determiner si les inhibiteurs de l’Angiotensine 2 (IEC ou ARA2) peuvent ameliorer le pronostic fonctionnel et la survie des patients atteints de glioblastome. Methodes Nous avons analyse retrospectivement 81 patients atteints de glioblastome nouvellement diagnostique, traites par radiotherapie et Temozolomide. Deux groupes ont ete individualises selon le traitement (ou non) par inhibiteur de l’Angiotensine 2. Les criteres de jugement etaient : l’independance fonctionnelle mesuree par le score de Karnofsky a un mois et 6 mois post-radiotherapie, la suvie sans progression et la survie globale. Resultats Sur les 81 patients inclus, 26 etaient traites par inhibiteurs de l’angiotensine 2. La survie globale etait de 16,7 mois dans le groupe traite contre 12,9 mois dans l’autre groupe (p = 0,04 en multivarie). La survie sans progression etait de 8,7 mois dans le groupe traite contre 7,2 dans l’autre groupe (p = 0,04 en multivarie). L’independance fonctionnelle (score de Karnofsky superieur ou egal a 60 %) etait plus elevee chez les patients traites a 6 mois post-radiotherapie (85 VS 56 % ; p = 0,01). Discussion Les inhibiteurs de l’angiotensine 2 ont demontre un effet anti-angiogenique dans plusieurs cancers, par inhibition de la production de VEGF (poumon, œsophage, pancreas). Il existe egalement un effet anti-tumoral propre, decrit in vitro sur un modele de glioblastome. Parallelement, un effet radioprotecteur a ete mis en evidence, ce qui pourrait expliquer les differences du score d’indice fonctionnel 6 mois apres la radiotherapie. Conclusion Le traitement par inhibiteur de l’Angiotensine 2, couple a la radiotherapie et la chimiotherapie, pourrait ameliorer le pronostic du glioblastome. Ces resultats necessitent une confirmation par un essai randomise. Informations complementaires Les auteurs ne declarent aucun conflit d’interet.
Please Log In to leave a comment.